L’Harmattan, qu’elle a traduit de l’allemand. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, René Debs a 14 ans. Il fera partie des quelque 130 000 incorporés de force à partir pour combattre aux côtés de l’ennemi. Ce qui frappe avant tout dans ce récit, c’est la capacité à se défendre coûte que coûte, à compter sur l’amitié de ses camarades, à crier son incompréhension devant la barbarie, tout en gardant la fraîcheur d’âme d’un jeune soldat qui partage ses émotions.

Mercredi 21 septembre 18h30

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Vous recevrez nos informations en avant-première et vous pourrez vous désabonnez à tout moment d'un simple clic.

Votre adresse a bien été ajoutée. Nous vous remercions pour votre confiance.