Au lieu de se lamenter face à la raréfaction des étudiants “bons en allemand”, pourquoi ne pas se tourner vers le vivier majoritaire que constituent les étudiants “nuls en allemand” ? Quelle formation leur proposer ? Avec quels outils méthodologiques ? Tel est le défi que Florence Soriano Gafiuk, professeure de l’Université de Lorraine, directrice de l’INSPE de Sarreguemines, propose de relever.

Mercredi 21 février 18h30

Inscrivez-vous à notre lettre d'information

Vous recevrez nos informations en avant-première et vous pourrez vous désabonnez à tout moment d'un simple clic.

Votre adresse a bien été ajoutée. Nous vous remercions pour votre confiance.